L’arche de Noé

J’ai conçu mon carré de jardin avec des parfums près de la terrasse : c’est proche du coin cosy que j’ai planté mon jasmin officinal et le beau romarin sur tige. Afin de les mettre en valeur, j’ai installé une arche, mais n’ayant aucun don en bricolage ni en symétrie, cette arche censée apporter structure et harmonie se révèle… Légèrement artistique. J’avais prévu de l’appeler l’arche de Noé en plaçant le romarin au centre de l’aménagement (et donc de baptiser mon romarin sur tige : Noé.)  mais elle est si large qu’elle englobe de nombreux bulbes aussi, et sauverait plusieurs espèces (glaieuls, romarin, jasmin, viorne, sauge…) bref tout sur son passage, sauf ma dignité. L’assemblée générale programmée fin du mois soulevera peut-être quelques questions ou remarques de la part de mes chers copropriétaires… !

J’ai décidé de faire grimper le jasmin sur une belle arche qui encadrerait le romarin, et de le conduire en tressant les tiges au fur et à mesure de leur pousse. De l’autre côté, j’imagine mêler un autre jasmin tressé avec le viorne, mais il ne semble pas beaucoup se développer et je crains que leurs parfums ne s’accordent pas. 

Arche disproportionnée par rapport à mon petit jardin : Largeur 140 x profondeur 39 x hauteur 240 cm. Ce week-end je vérifierai si je l’ai correctement installé avec le niveau à bulle.

Pour faire diversion, j’ai planté des mufliers dans des teintes blanches et rose sur les côtés pour encadrer la pelouse. Achetés en barquette pour 10€ chez Jardiland, je me rends compte à mon retour qu’un des godets est vide. Soit la tige a cassé dans les transports, soit elle a pourri car la terre est bien humide et les racines sont bien là. Dans le doute je l’ai aussi planté sans connaître sa couleur, proche du blanc. Il sera déplacé s’il se révèle orange ou jaune. 

Les voilà parsemés dans le jardin. D’ailleurs, ils étaient beaucoup plus beaux entassés dans la barquette, comme un beau bouquet, plutôt que distancés les uns des autres… Ça perd de son effet. 

Je ne sais même pas si ce sont des annuelles ou des vivaces. Mais j’espère qu’ils tiendront jusqu’à la floraison de mes bulbes !

Dernière chose. Samedi dernier, on m’a enfin ramené mes rhododendrons ! Celui que j’ai depuis près de 5 ans. Il tient toujours malgré la taille un peu bizarre que lui a fait subir ma mère…  Sans mon autorisation…  A son pied est planté une valériane des jardins, qui fleurit et dont j’ai mêlé les tiges aux branches du rhodo pour un déménagement sans heurt.

Des deux, c’est mon plus jeune rhododendron qui n’a pas tenu. A peine 2-3 ans… Il est sec. Je l’ai quand meme pris et arrosé… Triste mine. Mais on ne sait jamais. Avec ce printemps pluvieux, tout reste possible. 

Et comme on peut le constater, il reste encore beaucoup de travail sur les mauvaises herbes, le gazon à faire, les rampants à choisir et à planter. De quoi s’occuper encore quelques temps !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s