Citronnelle

Originaire du Sri Lanka, cette herbe aromatique est aussi une plante médicinale aux nombreuses vertus : anti-douleurs, calmant les troubles digestifs, et tonique en cas de fatigue mentale… En Asie du Sud est, elle est notamment cuisinée dans le fameux Tom Yam, une soupe dans laquelle la citronnelle est coupée avant d’être ajoutée au bouillon. Pour cela, il suffit d’en couper les tiges en lamelles. NB : nous aromatisons avec la citronnelle sans pour autant consommer directement cette herbe. En cuisine, la base de ses tiges est utilisée. Mais ce sont ses feuilles qui permettent de produire son huile essentielle. 

Séchée, je l’utilise également en infusion. Acheté en Thaïlande : sachet de 250gr pour 150 baht. 


Mon objectif personnel : créer chez moi une barrière anti-moustiques naturelle en prévision de l’été. 

Jusqu’ici j’achetais tous les produits imaginables, à base de citronnelle, parfum d’ambiance, bougies, encens… Et dernièrement de l’huile essentielle de citronnelle bio (3,90€ pour un flacon de 30ml), que je mélangeais dans un vaporisateur avec de l’eau. Très pratique et efficace en Thaïlande !

Pour aller plus loin et pour un meilleur confort cet été, j’ai opté pour plus naturel encore, et surtout plus dans l’esprit de ce blog. Cultiver la citronnelle. Il m’a suffit d’acheter un peu de citronnelle fraîche (13€/kg chez Paris Store, supermarché asiatique à Paris) et d’en tremper les tiges dans un fond d’eau. J’ai tendance à changer l’eau chaque semaine, mais mon père m’a dit de laisser ‘macérer’ dans la même eau. Après quelques doutes, j’ai suivi son conseil. Au bout de trois semaines effectivement, de jolies racines sont apparues. 

La question qui s’est posée ensuite portait sur l’emplacement, l’encombrement et l’exposition. Évidemment, il faut privilégier un emplacement au soleil, mais également conserver la terre humide. L’endroit le plus adéquat pour la plante et pour mes besoins est le rebord de ma fenêtre. Pour le soleil, très bien. Mais pour l’encombrement ? J’ai donc décidé de planter en rangs serrés,  dans une jardinière. Le but n’étant pas de cultiver des kilos de citronnelle, mais d’éloigner les moustiques de mon salon cet été. 
En attendant que le climat s’adoucisse, m’a jardinière est placée en intérieur. Avec la citronnelle, mon plant de goji, qui a affronté tout l’hiver, s’est retrouvé gelé en ce début de printemps. J’attendrai donc son rétablissement et la fin des saints de glace pour placer ce beau monde à l’extérieur. 



Rapidement, après 2 semaines :


Mise à jour juin 2017

Publicités

4 réflexions sur “Citronnelle

  1. J’ai tenté de la planter en extérieur en Bretagne de bord de mer oú poussent de nombreuses plantes tropicales. Pas d’acclimatation possible. Je la cultive en pot à l’intérieur et je sors le pot aux beaux jours de mi Maià mi Septembre.

    Aimé par 1 personne

  2. bonjour je vais vous suivre car j’adore votre blog et cette citronnelle m’intéresse au plus haut point vu que moi aussi je veux en planter. En tout continuez comme ça c’est très bien ce que vous faite

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s