Motivation !

Après un automne des plus doux, et quelques très rudes semaines d’hiver, le moindre rayon de soleil encourage à reprendre les vieilles bonnes habitudes : sortir au jardin, et l’entretenir. Patienter si longtemps sans pouvoir rien faire oupresque à cause des risques de gelées… Pour quelqu’un d’impatience, ça reste un défi. Mais je reconnais que le jardinage enseigne cette vertu. Et qu’apprendre à patienter (un peu) sert dans d’autres domaines. 

J’ai donc attendu un jour de soleil, qui suivrait une journée de pluie, pour pourvoir jardiner dans cette terre caillouteuse et dure. Et là : un bonheur. Mon plan d’attaque est simplement d’arracher les arbustes plantés par la copropriété, et d’en replanter certains. Je ne saurais pas dire ce que j’ai arraché. Ce sont des arbustes qui n’ont pas été entretenus mais ça, passe encore. Le problème est surtout le choix. Autre qu’esthéthique, c’est surtout le choix de l’emplacement. Par exemple j’ai décidé de déplanter un laurier rose, qui n’a pas du tout fleuri en septembre avec la douceur qu’on se remémore, car il a été planté à l’ombre. Et au soleil, tous les arbustes servent plus de haie commune qu’autre chose.

L’hiver m’a servi à pousser mon imagination, et à envisager mon carré de jardin fleuri, en couleurs, avec des arbustes persistants. Pour ma plus grande joie, je dispose sur ma petite surface, d’un coin exposé au soleil et d’un autre à l’ombre. Très facile de projeter mes plantes de bruyère à l’ombre et donc de toutes les conserver à condition d’apporter en terre les conditions idéales pour elles. Et au soleil, retirer ces arbustes pour faire de la place à un massif plus joyeux ! 

Avant, ces arbustes qui ne m’ont pas plus cet été, alignés au soleil, et ce pauvre laurier rose qui fait office de buisson stérile face à ma fenêtre à l’ombre : 

Et après quelques arrachages seule sur une terre presque boueuse et argileuse, en bottes de pluie (ça reste glissant!) avec la bêche et la pioche… On voit quelques grosses racines sur la terrasse. 

Il en reste encore quelques un à enlever, mais il ne me restait plus de force ! Ce sera pour ce week-end j’espère. 

La petite touche qui encourage dans cet entre-deux saisons : mes crocus qui commencent à fleurir, au soleil. Ceux à l’ombre ne sont pas encore à cet état d’avancement 🙂

Mon rosier Chantal Merieux, dont je vois les feuilles commencer à pousser sur les branches. Pour rappel je l’avais acheté en racines nues cet hiver. L’autre semble définitivement mort. J’en ai commandé un nouveau pour le remplacer. Mon premier retour d’expérience sur la plantation de rosiers : les débutants peuvent se fier à l’état des branches pour évaluer la santé du rosier lorsque comme moi, on dispose de plusieurs rosiers de la même variété. 

Pourtant j’ai traité les deux rosiers également, avec du marc de café, des coquilles d’oeuf broyés, et même les plus gros vers de terre que j’ai pu trouver…

Et pour finir, la malheureuse comparaison entre mon romarin que j’ai depuis trois ans en pot qui a très mal vieilli… Je n’aurais peut-être pas dû le rentrer cet hiver ! …  Et le petit plant de romarin que j’ai commandé l’automne dernier et planté en pleine terre au soleil qui se porte merveilleusement bien. 

 La suite ce week-end.

Publicités

Une réflexion sur “Motivation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s