Mes semis d’avril

Pour des raisons de santé, je n’ai pas pu jardiner jusqu’à présent. Une vraie frustration avec ces derniers week-ends où le soleil était au rendez-vous.
Mais en attendant,  j’ai affûté mes armes et pensé à différentes façons de faire, pour rattraper le retard. Comment ? Avec quelles techniques ? Que puis-je semer maintenant ? Comment patienter encore jusqu’à la réception de graines commandées cette semaine sur différents sites ? Et surtout avec quel matériel puisque j’ai laissé une grande partie de mes outils de semis à mon ancien appartement…

J’ai dû encore patienter jusqu’au début d’après midi pour me lancer ! Histoire de ne pas attraper froid inutilement.

Et là…  Le bonheur.
Côté matériel j’avais le plus important. Les graines. Pour vous représenter un peu mon obsession de l’organisation (qui aujourd’hui n’est pas à son comble !) voici l’idée. Ma sélection de graines, conservées depuis deux ans max, on voit par exemple qu’au début je ne me fournissais que chez Truffaut, Vilmorin, Suis garden, Geolia. Depuis, d’autres références se sont glissées: ferme sainte marthe dont le fondateur m’a offert des graines de leur emblème le potimarron, mais aussi biau germe que j’ai découvert l’année dernière sur un stand de salon bio à Paris grâce à des jardiniers amateurs comme moi rencontrés le matin même à un cours de jardinage à l’école du Breuil, et Naturellement simples.
En plus de ça, mes collègues auprès de qui je me suis présentée comme jardinière amatrice à mon arrivée dans la société, m’offrent les graines qu’ils ont sous la main (dont les graines Daucy distribuées lors d’une campagne promotionnelle dans les rues de Paris), et lorsque je voyage, je ramène moi même des graines comme lors de mon séjour en Thaïlande.
Voici ce que ça donne :

image

Organisation de jardinier débutant citadin

image

Graines classées par période de semis

image

Classement à gauche les graines potagères et aromatiques, à droite les fleurs

Après avoir sélectionné au mois d’avril des graines potagères aromatiques et de fleurs, je me suis mise à la recherche de matériel de fortune.
J’ai trouvé ça : mon père est amateur de vin et il m’a donné 4 caisses dont il n’a aucune utilité. J’ai fouillé dans la poubelle pour en sortir 3 bouteilles plastiques. Très utiles pour ‘rattraper’ le retard sur mes semis de tomates en les forçant avec la technique déjà éprouvee en mars 2015. Et enfin quelques boîtes en plastiques avec couvercle pour faire des mini mottes.

image

Improvisation totale. Recup de bouteilles plastiques à la poubelle et boîtes plastiques dans la cuisine

En allant chercher du terreau et de la terre de jardin au potager, j’ai aussi trouvé des godets laissés à l’abandon qui m’attendaient pour accomplir leur destinée, évidemment.

image

Aller au jardin pour prendre de la terre et la mélanger au terreau

Et au milieu quelques limaces… Berk. Heureusement j’avais mes gants. Personnellement ça me dégoûte plus que tout (car j’ai lu de quoi elles sont capables de se nourrir !!!) j’ai déjà lu de nombreux articles sur les façons de les éradiquer. Que préconisez vous ? Ayant toujours eu des tortues, j’ai pris le réflexe de les ramasser et de nourrir mes tortues avec. Là je les ai donc récupérées saines (sans pesticides ni anti limaces toxiques) d’ailleurs on voit qu’il y en a une qui est particulièrement en forme !!!…  Et je les mets dans le bassin. Pour nourrir tortues et poissons. Au moins ça participe au ‘cycle de la vie’, le fameux cycle éternel et ça me déculpabilise de les transformer en nourriture au delà de les considérer uniquement comme nuisible.
Quelques photos de ces fameuses limaces ‘avant’ le grand plongeon :

image

Des limaces de toutes les tailles

image

Surtout celle-ci elle a bien vécu

Bref après cette parenthèse pour le moins inattendue, je suis retournée à mes semis en intérieur.
Une première pour moi : essayer de créer des mini mottes sans presse mottes et sans vraiment de quoi les faire. Je me suis équipée de mes boîtes en plastique, une étiquette en plastique pour tracer des traits dans le terreau et un crayon à papier dont j’ai utilisé l’embout pour percer les trous dans lesquels déposer les graines. Ça rend pas grand chose. Et ça rend mieux en photo qu’en vrai !

image

Tentative de créer des mini mottes manuellement

Et après le semis :

image

Semis de laitue Red salad bowl en mini mottes

image

Semis de basilic citronnelle en mini mottes

image

Mes barquettes de mini mottes de laitue Red salad bowl et basilic citronnelle

Je me suis ensuite attaquée au semis en bouteille plastique.
Rappel :
– Avoir des bouteilles plastiques à disposition (ok) et des billes d’argile (Ko)
– Découper au couteau ou aux ciseaux en faisant attention, à peu près au 1er/3
– Disposer du terreau jusqu’au niveau de la coupe
– Déposer les 5 graines sur le lit de terreau
– Arroser abondamment (30cl pour moi et le terreau était déjà humide, ça compense l’absence de billes d’argile avec un peu de chance…)
– Refermer les bouteilles
– Scotcher tout le long de la découpe : la bouteille doit être hermétique
– Étiqueter les semis
– Placer au soleil et conserver à l’intérieur
– Pas besoin d’arroser. Après quelques jours les graines auront germé avec l’effet de la condensation
– Après 5cm max, ouvrir le bouchon des bouteilles en les laissant toujours à l’intérieur
– Après quelques semaines, retirer le scotch et tout le 1er tiers découpé de la bouteille
– Une fois les germes suffisamment développés, retirer de la bouteille pour repiquer
Simple comme bonjour quand on a tout sous la main 🙂
Du coup moi qui avais du retard, j’ai choisi d’appliquer cette technique à croissance rapide sur mes tomates. Ayant uniquement deux variétés à disposition (les autres en attente de livraison…). Je me suis lancée et je les ai placées à l’extérieur cet après midi exceptionnellement car il fait 18 degrés aujourd’hui et pas de vent.

image

Semis en bouteille plastique de tomate marmande

image

Semis en bouteille plastique de tomate coeur de boeuf

image

Mes semis en bouteille plastique

Enfin il restait le semis en godet. Le plus simple qui ne requiert aucune technique. Là je me suis lâchée sur le choix. Aromatiques tout d’abord car j’avais offert il y a 3 ans des graines à une grand mère qui cultivait son basilic en branches acheté au marché sur son évier.. Elle ne les a jamais plantées 😒 et les graines perissaient en 2015. Mais je tente quand même. D’où le nombre complément inégal de graines semées. J’ai mis tout ce qu’il restait dans ces mini sachets. Et j’en ai un peu rajouté pour le thym car c’était vraiment vraiment presque inexistant. J’ai décidé de ne pas planter d’aneth car je n’aime pas particulièrement… 

image

Aromatiques nature et découvertes avec date limite d'utilisation en 2015... Gros pari

Et enfin le reste. Un festival !

image

Semis de pourpier doré en godet

image

Semis de celosie panaché en godet

image

Semis de celosie en godet. Fait.

image

Semis de deux variétés de haricots, pimprenelle et potimarron

image

Pimprenelle de biau germe et potimarron emblématique de la ferme sainte marthe

image

Haricots fins de Bagnols de biau germe. Et haricots extra fins de... DAUCY

image

Et voilà un godet de chaque.

Pour les déplacer facilement je les ai mis dans les caisses de vin :

image

Caisse 1 est prête à aller au soleil

image

Caisse 2 suit de très près

Et hop. Tout le monde au soleil !!! Les tomates ont chauffé très rapidement. La buée est apparue en moins d’une heure.

image

Les voilà réunies au soleil sur le rebord de la fenêtre

image

Mes tomates au soleil sur le rebord de la fenêtre

Je suis fière de moi. C’est pas grand chose mais ça y est. Le lancement de la saison a enfin eu lieu pour moi aussi ! J’espère que tout se développera facilement (et rapidement) !

Bon dimanche à tous.

Publicités

3 réflexions sur “Mes semis d’avril

  1. Chouette! ça fait du bien de semer 😉
    Les haricots vont pousser en pot ou être repiqués en pleine terre ? moi je les sème directement dans le jardin…
    Bonne saison !!
    Steph du blog tempsnaturel

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s