Mon bougainvilliers survit

Juillet 2015 on m’avait offert un magnifique bougainvilliers ! Petit clin d’oeil à des vacances passées en Thaïlande à les admirer…
Depuis, boubou (ce sera son surnom) est passé par toutes les épreuves d’une vie à la maison.

Déjà, une novice qui a passé des heures à chercher sur internet comment entretenir un bougainvilliers… D’où les nombreuses hésitations: c’est l’été il faut l’exposer au soleil, mais supporte t-il les embruns ? Dois je le tailler si ses branches ont trop poussé et dépassent du tuteur ? Quel terreau est nécessaire ? Dois je le changer de pot tout de suite ? Et là il fait trop froid, je le rentre ? Où dois je le placer à l’intérieur, près de la fenêtre avec rayon direct du soleil ? Comment arroser ? Bref j’étais perdue et je lui ai fait subir tous mes doutes.

Mais ce n’était pas le pire. Avoir un chien à la maison qui adore se faire les dents sur des tuteurs en bambou représentait un risque réel pour boubou. Ça n’a pas raté. En mon absence, nano a rompu le tuteur et par la même occasion une des branches principales de boubou 😞 c’est la vie… Après ça, l’hiver est passé et j’ai cru que c’en était fini.

Mais non. Boubou a survécu. J’avais encore hésité à l’emporter avec moi, mais il a très bien géré le déménagement. Aucune blessure. Je l’ai placé dans la grande salle de bains avec la fenêtre en biais, il reçoit les rayons du soleil et refleurit de plus belle. J’ai pris le sécateur pour couper net la branche cassée. Et j’observe boubou se développer cette année sur le bois de l’année dernière comme indiqué sur les sites que j’ai consultés.

Boubou va bien !

Le seul danger auquel je n’étais pas préparée en intérieur, ce sont les pucerons, qui venaient d’autres plantes et lors du déplacement avec la promiscuité, ont du gentiment migrer sur les nouvelles tiges et fleurs. On les voit en transparence. Minuscules mais nombreux.
Comme je n’ai aucun pesticide, j’ai tenté un peu au hasard avec ce que j’avais: du vinaigre de cidre bio, sur un coton tige, que j’ai passé dessus. J’en suis la première étonnée : c’est réellement efficace ! Appliqué le week-end dernier, j’ai vu les pucerons disparaître. Et je surveille régulièrement. Je fais une repasse aujourd’hui sur les nouvelles fleurs, toujours pur sur un coton tige.

Pour plus d’efficacité sur des arbustes par exemple, à diluer avec de l’eau dans un flacon vaporisateur pour ne pas brûler le feuillage ou les fleurs qui sont exposés directement au soleil.

image

Branche rompue

image

Mon bougainvilliers continue à pousser

image

Reprise bougainvilliers

image

image

Pucerons sur tige et fleur

image

Quelques pucerons

image

Pucerons

Aujourd’hui 09/04/1016 j’ai l’impression que c’est pire… Rebelotte j’ai sorti mon paquet de coton tiges. J’y ai passé près d’une heure pour retirer les pucerons le plus délicatement possible.. J’ai fait tomber une fleur :/ léger sacrifice.
Je renouvellerai l’opération week-end prochain.

image

Pucerons encore plus nombreux ? 09/04/2016

image

Pucerons recouvrant boubou

image

Pucerons recouvrant boubou

Publicités

4 réflexions sur “Mon bougainvilliers survit

  1. Du liquide de vaisselle délayé (quelque goutte dans de l’eau), idéal contre les cochenilles et autres petits insectes. Ils glissent ou se dessèche sans désagrément pour la plante. Aspergé dessus et en dessous du feuillage : parfait quant au citronnier…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s