Lys des Incas

L’alstroemère, ou Lys des Incas, est une de mes fleurs préférées car elle ressemble à la fois aux lys (mes préférées !!!) et aux orchidées. Les pétales sont tigrées, et mettent en valeur la palette de couleurs pâles et parfois plus soutenues, dans toute leur délicatesse.

J’en achète parfois pour en offrir en bouquets, car ils sont difficiles de culture. Je m’y suis essayé, l’année dernière, avec une couleur jaune/rose/saumon et j’ai eu très peu de fleurs. J’ai quand même gardé le pot dans l’espoir que ça repousserait… Et cette année, j’ai eu la surprise de voir surgir de nombreuses tiges, des bouquetés de boutons, et enfin, de belles fleurs. Je me suis renseignée, apparemment il est nécessaire d’attendre 2 à 3 ans avant de profiter d’une belle floraison. Moi qui ne suis pas très patiente…

Pour m’assurer d’en profiter tout l’été, j’ai choisi en jardinerie une autre couleur de lys des incas, déjà « tout poussé », en rouge. Le pot comportait des tiges robustes et magnifiques, cependant au retour à la maison et après une semaine, je vois le bas des tiges s’assécher. Grosse déception car c’est déjà ce qui m’était arrivé l’année dernière avec mon premier lys des Incas. Aussi je ne sais pas si c’est ce qu’il fallait faire, mais j’ai coupé les tiges sèches au ras de la terre, et j’ai retiré les feuilles sèches des tiges encore vertes pour que l’aspect global fasse meilleure impression. 

J’ai prodigué ces petits soins hier, en arrosant beaucoup plus, et aujourd’hui, agréable surprise encore : les fleurs s’épanouissent, et les boutons qui étaient petits sont sur le point d’éclore. Je pense que c’est bien parti pour cet été ! Par contre je ne comprends pas qu’une plante venant d’un pays chaud ne supporte pas le manque d’eau ? Je pensais pouvoir laisser une semaine sans arroser (à l’achat ils venaient juste d’arroser), finalement je me rends compte que ça demande autant de soins que mon hortensia par exemple.

D’ailleurs, j’ai fait l’acquisition d’un hortensia le même jour, et pareil les feuilles ont commencé à faner. Bizarre non ? En le rempotant dans un grand pot (comme pour mes rhododendrons), je lui ai apporté de la véritable terre de bruyère, et j’ai paillé avec une épaisse couche d’écorces de pin. Il n’y pas plu de la semaine, j’ai arrosé avec de l’eau (calcaire) mais je pensais que toute l’acidité apportée par la terre et l’écorce suffiraient. Je ne sais toujours pas si c’est à cause de la chaleur (pourtant pas très élevée cette semaine en région parisienne) ou si c’est l’eau calcaire qui a failli porter préjudice à mon tout nouvel hortensia. Je surveille aussi chaque matin et chaque soir pour l’arrosage. Ma vie ne va bientôt se résumer qu’aux arrosages… 😦

Pour le moment tout va bien, et je vous laisse admirer tout ce beau monde.

Lys des Incas rouge qui repart dans une nouvelle inflorescence

Lys des Incas rouge qui repart dans une nouvelle inflorescence

Zoom sur mon lys des Incas rouge

Zoom sur mon lys des Incas rouge

Bouquet de lys des Incas rouge

Bouquet de lys des Incas rouge

Bouquet de lys des Incas rouge et jaune/rose

Bouquet de lys des Incas rouge et jaune/rose

Lys des incas, qui poussait en petit pot l'année dernière (peu de fleurs), prend ici de l'ampleur dans son bac

Lys des incas, qui poussait en petit pot l’année dernière (peu de fleurs), prend ici de l’ampleur dans son bac

Lys des Incas planté l'année dernière :)

Lys des Incas planté l’année dernière 🙂

Lys des Incas planté l'année dernière :)

Lys des Incas planté l’année dernière 🙂

Lys des Incas planté l'année dernière :)

Lys des Incas planté l’année dernière 🙂 et il y a encore du potentiel !!!

Lys des Incas jaune, coupée

Lys des Incas jaune, coupée

Lys des Incas

Lys des Incas

Lys des Incas jaune, coupée

Lys des Incas jaune, coupée

Lys des Incas jaune, coupée

Lys des Incas jaune, coupée

Eh oui, quand on en a en « abondance » si je puis dire, autant en emporter aussi à l’intérieur de chez soi pour en profiter lors des repas, avec une touche de douceur.

Ah oui, j’ai oublié de précisé que j’ai aussi planté les bulbes achetés à Amsterdam. C’était un lot de 3 lys des Incas aux couleurs mélangées. Sur les 3 bulbes, deux avaient déjà une petite pousse dans le sachet. Je les ai plantés, et malheureusement ma chienne a décidé de retourner mes pots. Il en reste un intact, qui continue à pousser très lentement, à son rythme. Les autres bye bye… Alors j’attends de découvrir la couleur de mon unique lys des Incas from Amstedam, cet été, avec impatience.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Lys des Incas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s